Back

Alexandre TORNEL

Overview

  • From: CAHORS, France

Je veux comprendre la mécanique du regard, la mécanique des objets.

Nous sommes saoulés d'images. On ne voit plus l'objet mais son message.

Je reviens à l'objet. Je le décompose, je l'étudie. Je redécouvre le cubisme analytique et le cubisme synthétique.

Retrouver les matières, jouer avec la lumière, les ombres.

J'ai le plaisir de relire un objet commun comme un bel objet.

Puis je le casse pour le comprendre.

Je désacralise l'objet.

Je fais aussi des expériences sur l'habitude de l'œil. Côtoyer un tableau, un dessin, pendant des jours, des semaines. Voir ensuite si on peut encore le travailler, le modifier. Voir si mon œil se fait à ce changement.

Cubisme. Tubisme. Revenir aux formes de bases.

Faire simple ? Mais c'est compliqué de faire simple !

Nostalgique de la dynamique des créations du début du XXème siècle.

C'est autre chose avec les automobiles. C'est du dessin figuratif, plus classique cette fois-ci. Je prends ce qu'on appelle "les merveilles automobiles" et je les salis, je les abimes. Elles sont rouillées, cassées. Mais je recrée aussi le plaisir de la découverte d'une épave, avec une envie de la remettre en route. Optimisme et nostalgie.

Je prends du plaisir en dessinant tout le temps, sur tous les supports (post-it, brouillons informatiques, dos d'enveloppes, bouts de papier...) et en utilisant toutes les techniques (crayons, aquarelles, huiles...).