Back

Céline DAYAN

Overview

  • From: CRAS, France

Depuis toujours, dans l'ombre du temps,

tremper les mains dans la matière,

y enfouir ses secrets,

en ressortir des surprises,

cicatrices de la mémoire et du temps,

s'étonner de l'urgence et de la nécessité.

Ainsi, l’argile, les couleurs, les textiles usés, les fils et filets, les poupées et objets au rebut, s'entremêlent pour une nouvelle vie, où se laisse imaginer leur passé.

Le temps passe.

Un jour, ouvrir les portes de l'atelier,

laisser entrer la lumière des regards, étonnés souvent dérangés parfois, mais toujours reflétés ou révélés dans une oeuvre ou l'autre.

En dévoilant des mondes imaginaires,

réveiller pour un instant les monstres fragiles dragués au plus profond de chacun, s'émerveiller des sensations et émotions suscitées.

Le temps passe.

Maintenant, la couleur prendrait le dessus.

Il faudrait encore de la matière, du volume, du mouvement,

Il faudrait parfois sortir de la toile, pour mieux y inscrire la lumière de la vie.